Le yoga et l’ostéoporose

Publié le Mis à jour le

039La pratique du yoga donne de la vitalité, prévient les maladies cardio-vasculaires et l’ostéoporose.

L’ostéoporose est une atteinte de plus en plus fréquente chez les personnes âgées…et moins âgées aussi. Les causes sont nombreuses, mais on invoque principalement la ménopause et la chute du taux d’oestrogènes qui l’accompagne. Les oestrogènes sont des hormones importantes pour régler l’activité des cellules spécialisées qui provoquent le dépôt de sels minéraux dans l’os, donc elles protègent l’os de la déminéralisation. À la ménopause cette protection a tendance à disparaître et la densité de l’os commence à diminuer. L’os finit par devenir poreux (ostéo-porose) et cassant. Les risque de fracture lors d’une chute sont augmentées, et même il y a des fractures spontanées qui peuvent survenir pendant le sommeil (au niveau des vertèbres).

Même si on ingère la quantité de calcium adéquate et qu’on l’assimile convenablement, il ne sera déposé dans les os qu’avec les mouvements ou les vibrations. Marcher est donc essentiel, et pas seulement pour le bénéfice cardio-vasculaire.

Il faut savoir que le dépôt de sels calcaires dans l’os est géré par un autre mécanisme que celui des hormones. Toute tension ou compression au niveau d’un os va provoquer un influx nerveux qui va informer le cerveau, lequel va à son tour envoyer un message pour que les cellules déposant les sels minéraux entrent en action. C’est là que le Yoga va rendre un service immense car il fait systématiquement travailler tous les os et les articulations par la variété des postures; donc grâce aux muscles que nous tendons et compressons dans différentes directions, tous les os sont en mouvement et pas uniquement ceux des membres inférieurs comme dans la marche.

Le Yoga va donc permettre de conserver la densité osseuse (à ne pas confondre avec la masse osseuse). Les tensions exercées dans les postures vont augmenter la densité des fibres : l’os conservera son élasticité et il sera moins cassant. Les compressions exercées dans les postures vont augmenter sa densité minérale : il sera moins friable; donc les postures vont favoriser la reminéralisation de l’os.

Le Yoga va procurer d’autres avantages : le contrôle neuro-musculaire et le sens de l’équilibre entretenus par les postures réduira considérablement le risque de chutes. Puis le maintien des postures pendant un temps adéquat va renforcer la vigueur musculaire.

Le Yoga est un formidable outil pour prendre en main sa santé et toute femme gagne à l’intégrer dans sa vie, entre autres pour pallier aux désordres hormonaux. Plutôt que de recourir à la médication, pas toujours essentielle et comportant des effets secondaires, nous avons le pouvoir d’agir sur notre santé en pratiquant certaines postures de yoga bénéfiques pour tout le système endocrinien afin de contrer les problèmes liés à un dérèglement hormonal et les troubles de la ménopause. De l’avis des femmes qui pratiquent, le yoga augmente l’énergie, apporte un meilleur sommeil, améliore l’humeur et agit sur les manifestations dérangeantes de la ménopause. Il est recommandé de pratiquer de façon préventive à partir de l’âge de 35 ans.

Jacinthe Desrosiers de  L’Univers de Yoga, St-Sauveur, 450-227-0497

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s