Non classé

Merci la vie!

Publié le

Aujourd’hui, j’ai le goût de dire MERCI à la vie.

Merci pour tout ce qu’elle nous donne en abondance, santé, bonheur, prospérité.

Merci pour les dures leçons qui m’ont aidé à mieux me connaître et à mieux connaître les autres

Merci pour les échecs que j’ai encaissés; cela m’a enseigné l’humilité, l’obligation de ne jamais m’asseoir sur mes lauriers et la nécessité de comprendre les échecs des autres personnes qui, elles aussi par moment, ont besoin d’être aidées.

Merci pour les occasions de cultiver la patience, la tolérance et l’espérance.

Merci pour les chances que j’ai saisies, les malchances que j’ai évitées, les solutions que j’ai trouvées, les talents que j’ai développés, les victoires remportées, les bonnes journées vécues.

Merci pour les parents que j’ai connus, les amis que j’ai rencontrés, les éducateurs que j’ai côtoyés, les livres que j’ai lus, les voyages que j’ai fait.

Merci pour les paysages que j’ai admirés, le soleil que j’ai regardé, les fleurs que j’ai contemplées, l’air que j’ai respiré.

Merci pour la conscience grandissante qu’un ÊTRE BON veille sur moi malgré mes faiblesses, m’aime malgré mes défauts et me trouve des solutions malgré mon obstination.

Merci pour la joie bien simple de constater que je vis.

MERCI.

yogaq

Publicités

Le yoga et le stress

Publié le Mis à jour le

007Comment remédier au stress par le YOGA ?

Les causes du stress sont toutes extérieures et nous influencent en nous faisant perdre notre rythme intérieur qui est le calme.

Pour retrouver son rythme intérieur faire la RESPIRATION YOGIQUE COMPLÈTE pour:

  • apaiser le mental
  • aider à rester centré
  • retrouver son calme intérieur
  • amener la détente

Puis, avec la détente, ça va nous aider à garder le contact pour être à l’écoute de notre corps afin de prendre conscience de nos tensions et identifier où elles se logent. (car on peut seulement changer ce que l’on prend conscience)

BIENFAITS DE LA RESPIRATON PROFONDE

  • Aide à retrouver notre rythme intérieur.
  • Fait circuler l’énergie.
  • Détend les muscles.
  • Calme le mental.
  • Apaise les émotions.
  • Favorise le bien-être.
  • Aide la digestion.
  • Favorise un sommeil profond.
  • Améliore la concentration.
  • Aide à vivre l’instant présent.

Un lien intrinsèque existe entre la respiration et le mental : le changement de l’un affecte l’autre. La concentration sur la respiration fera revenir le mental au moment présent, l’éloignant ainsi des préoccupations et des stress quotidiens pour faire place au calme intérieur qui est notre vraie nature profonde.

En résumé, le calme est le propre rythme de l’individu mais les causes du stress venant de l’extérieur ont leur propre rythme et viennent troubler l’intérieur.

Ne vous laissez pas détruire par tout ce qu’il y a à l’extérieur.

Comment ça se produit que des choses extérieures à moi viennent troubler mon bien-être ? Ça me décentre.

Donc, en pratiquant le yoga ça nous aide à  développer notre concentration pour rester centré sur une seule chose et après une séance on retrouve le bien-être, la paix et la joie. Puis cet état de mieux-être s’intègre graduellement dans notre vie quotidienne.

Stress normal : celui qu’on est capable de relâcher, celui qu’on évacue

Stress anormal : celui qu’on accumule et qu’on n’est plus capable de relâcher

RESPIREZ : N’accumulez pas le stress car votre santé en souffrira.

QU’EST-CE QUE LE STRESS ?

  • C’est un  «Syndrome Général d’Adaptation».
  • Toute situation qui nécessite une adaptation ou une modification des comportements.
  • C’est  un effet, une réaction de l’organisme.
  • C’est un état qui se manifeste par un syndrome spécifique, qui demande un rajustement.
  • C’est une réaction normale et positive qui permet au corps de se réajuster et de s’adapter à une situation mais c’est l’intensité et surtout la durée de l’agression extérieure qui va entraîner des effets nocifs.
  • Le stress produit une réaction qui déclenche un signal d’alarme qui amène de l’adrénaline dans le corps, agit sur le cœur, modifie la circulation sanguine et amène des contractions musculaires,

Bref,  c’est le corps tout entier qui répond à la demande.

En résumé : Ce sont des causes extérieures qui influencent et qui font perdre le rythme intérieur. C’est lorsque l’être humain est privé à court terme de ce qui favorise son bien-être.

Stress normal :

  • C’est celui qu’on relâche
  • Nous amène à aller au-delà, à se surpasser.
  • Se retrouve sous forme d’adrénaline qui va nous aider à performer. Ex :Avant une présentation, un examen, une entrevue, une compétition, etc.
  • Nous aide à poser un geste immédiat en situation d’urgence ou de danger Notre instinct de survie provoque dans l’organisme une réaction (adrénaline) de défense ou d’adaptation. Ex : Quelqu’un veut nous attaquer = On va fuir, se sauver et se mettre à un endroit sécuritaire. Une auto fonce sur nous = On va s’enlever
  • Animal en danger qui va faire mise bas, va se retenir et fuir hors du danger. Ex : un lion qui fonce vers une louve

Stress normal => Adrénaline => Action immédiate => Action rapide et juste

Stress anormal :

  • C’est celui qu’on accumule
  • Peut nuire, épuise, amène à la non-confiance. Ex : peur, colère, etc..si on reste figé avec l’émotion au lieu de l’exprimer les muscles vont se contracter et l’émotion va s’imprimer dans le corps et créer du stress. Fuir ses émotions, les mettre de coté pour ne pas ressentir va accumuler du stress. Donc, accepter et vivre l’émotion, reconnaître l’émotion, l’observer s’en détacher et aller au-delà de sa peur ou de sa colère pour avancer, pour évoluer.

Stress :    Peut-être petit ou gros selon chaque personne.

LES CAUSES DU STRESS :

  • Temps, échéances
  • Impuissance
  • Obligations et responsabilités: financière , familiale, personnelle, travail…
  • Relations
  • Travail
  • Santé
  • Faim
  • Perfectionnisme
  • Jugement de soi et des autres
  • Mortalité
  • Séparation
  • Menaces / intimidations
  • Perte d’emploi
  • Rénovation
  • Engagement
  • Les changements de climats : Chaud-froid
  • Alimentation : l’excès de sucre / gras / excitants : café alcool, tabac
  • Problèmes financiers
  • Mauvaise nouvelle
  • Accident / Opération
  • Déménagement
  • Nouvelles / Médias
  • Trafic / Bruits / Pollution

Pression sociale :

  • Compétition
  • Performance / Perfection
  • Rentabilité / Excès de travail  (surplus +++)
  • etc.

Les causes du stress sont toutes extérieures, on doit reprendre contact avec son intérieur par la respiration profonde pour retrouver son calme intérieur.

SIGNES  et  ÉTATS  DE  STRESS : Comment il s’installe?

  • J’ai des soucis, je cours toute la journée
  • Je n’arrive pas à faire tout ce que je voudrais faire
  • Je n’arrive plus à réfléchir, à apprendre
  • J’ai des trous de mémoire
  • Je me sens incompris(e)
  • Je n’arrive plus à dormir
  • Je n’ai plus d’énergie, tout devient un fardeau
  • J’ai besoin de repos
  • Je n’ai plus de temps pour moi
  • etc.

CONSÉQUENCES DU STRESS :

  • Épuisement / Surmenage
  • Insomnie
  • Fatigue chronique
  • Dépression,  Anxiété
  • Baisse de la libido
  • Tensions musculaires restent dans le corps
  • Baisse du système immunitaire
  • etc.

À long terme la maladie peut s’installer :

  • Maladie cardio-vasculaires
  • Troubles digestifs (ulcère d’estomac, gastrite, ballonnements…
  • Problème intestinaux  (constipation, flatulences…)
  • Hypertension artérielle
  • Troubles gynécologiques  ( cancer du sein, pancréas)
  • Troubles urinaires
  • Maladies de peau
  • Maladie infectieuse
  • Allergies
  • Les rhumatismes
  • Maladies mentales  (psychose)
  • etc.

** C’est l’organe le plus faible qui va craquer, ce qui explique que les symptôme de stress sont différents d’une personne à l’autre.

FAÇONS DE GÉRER ET D’ÉVITER LE STRESS

1) LA PRATIQUE DU YOGA

Avant les gens faisaient du yoga pour changer intérieurement, pour évoluer et non pour combattre le stress.

  • Les pranayamas (respirations): respiration yogique, respiration rythmique, nadhi shodana, anuloma viloma, ujayi, kapalabhati…
  • Les asanas (postures):
  • les flexions avant pour apaiser le mental et tempérer les émotions, pour favoriser l’introspection et s’intérioriser, pour réconforter et préserver l’équilibre nerveux.
  • les inversions pour oxygéner le cerveau et calmer le mental, pour enlever le stress physique et mental, pour améliorer la concentration, pour alléger, apaiser et stabiliser l’esprit
  • les torsions pour amener un autre point de vue sur la situation, pour calmer et équilibrer les deux hémisphères du cerveau, pour harmoniser le chakra du plexus solaire relié aux émotions
  • les extensions latérales et arrières pour favoriser la respiration en libérant le souffle.
  • les postures d’équilibre pour l’enracinement, la concentration, se recentrer
  • Les relaxations : Yoga-nidra, Jacobson, Schultz, Visualisations
  • Les méditations : sur le souffle, avec mantras, contemplatives, chants sacrés

2) L’AGENDA

  • le vérifier constamment
  • ne pas le surcharger
  • bien planifier les priorités
  • regrouper les déplacements
  • inscrire chaque activité et prévoir le temps précis
  • laisser de l’espace entre les activités, aérer l’horaire

3) DÉTERMINER DES OBJECTIFS clairs afin de pouvoir les atteindre progressivement. Objectif réaliste et accessible. Point de départ, point d’arrivée.

  • Travailler sur un objectif à la fois et persévérer.
  • Lorsque c’est acquis, on trouve un autre objectif.
  • Exemples d’objectifs de stress à éliminer :
  • Etre détendu dans le trafic
  • Etre détendu quand mon patron entre dans le bureau
  • Être détendu quand j’attend en ligne à quelque part
  • Être détendu quand…
  • Jnana yoga : Tu peux faire un suivi de tes objectifs dans un cahier, accompagné par tes prises de conscience : lorsque tu sens que tu as intégré quelque chose, les réussites, flash… Ça devient un outil de motivation.
  • La relecture réactive l’état de conscience antérieur et ça nous permet de voir notre cheminement et de remarquer l’atteinte de notre objectif. Apprendre à valoriser nos petites victoires ou réussites puis se célébrer.

4) LA MÉTHODE DU STOP

  1. Se dire stop intérieurement.
  2. S’observer : Comment va mon corps? Où sont mes tensions? Observer ses pensées, ses émotions (dans l’observation et non dans le jugement).
  3. Me détendre :  bouger le corps pour dégager les tensions physiques, réajuster mes pensées, prendre soin de mes émotions.
  4. Prendre quelques respirations complètes : arrête-toi une minute et compte combien de respirations tu fais dans une minute. Ça va détendre ton mental.

Le STOP peut se pratiquer n’importe quand, n’importe où, plusieurs fois par jour.

Bienfaits du stop

  • Ça nous recentre et nous ramène dans le ici et maintenant
  • Aide à détendre tout le corps ainsi que le mental
  • Développe la conscience du corps et de soi

5) AUTRES OUTILS

  • marcher
  • rire
  • s’amuser
  • décrocher le téléphone
  • écouter ou jouer de la musique
  • chanter
  • danser
  • faire de la peinture
  • du bricolage
  • etc.

6) PHRASES POUR AMENER LA DÉTENTE

  • AVOIR LA MÊME ATTITUDE FACE AUX COMPLIMENTS QU’AUX CRITIQUES.
  • CHOISIR DE VIVRE LA DÉTENTE
  • RÉFLÉCHIR À CE QUE JE VEUX DEVENIR
  • CHOISIR D’ÊTRE PLUTÔT QUE DE PARAÎTRE
  • DIMINUER LES DÉPENSES
  • DEVENIR MAÎTRE DE SA VIE (APPRENDRE À DIRE NON) IMPOSER SES LIMITES
  • SE DÉTACHER DU PASSÉ
  • ACCEPTER QUE TOUT CHANGE ET SE TRANSFORME (tout naît, tout vie et tout meurt).  LA SEULE CHOSE QUI NE CHANGE PAS, C’EST LE CHANGEMENT. La vie amène toujours quelque chose de nouveau.
  • ON DOIT LÂCHER PRISE

 

Le yoga et la digestion

Publié le Mis à jour le

005Comment soulager la constipation et les problèmes gastriques

Pour le yogi, le corps est le temple de l’âme. Chacun a donc la responsabilité de le garder en bonne santé. Aussi ne doit-on nourrir son corps et son esprit que d’aliments sains, naturels, complets et nutritifs.

Notre nourriture a une influence directe sur notre santé, notre caractère, nos passions et nos états intérieurs. C’est la nourriture qui produit les pensées; c’est pour ça qu’elle est si importante. Si notre nourriture est légère et pure notre intellect le sera aussi.

Le régime yogique est simple et naturel. Le soleil, l’air, le sol et l’eau s’associent pour produire les fruits de la terre: fruits, légumes, légumineuses, noix et graines.  Nous pouvons puiser directement dans ces aliments les éléments nutritifs. Ainsi le corps reste souple et mince. Puis, un régime naturel donne une plus grande résistance contre les maladies et prolonge la vie.

Il nourrit le corps et  maintient le mental dans un état paisible par une circulation d’énergie équilibrée. De même, ce régime simple et naturel est bénéfique pour affiner l’intellect, lui permettant de fonctionner à son potentiel maximal. Il favorise gaieté et sérénité et contribue à assurer l’équilibre mental et nerveux. Un régime Sattvique (pur) amène la santé véritable.

L’appareil digestif comprend l’ensemble des organes nécessaires à la digestion des aliments et à l’élimination des résidus.

La digestion est le processus de transformation de la nourriture en substances capables de pénétrer les vaisseaux sanguins et lymphatiques, puis les cellules.

L’élimination est l’évacuation hors de l’organisme des résidus de transformation des aliments.

Les fonctions digestives sont généralement réglées par des mécanismes nerveux et hormonaux.

Péristaltisme

Le péristaltisme(mouvements péristaltiques) est l’ensemble des contractions musculaires de la paroi d’organe creux (œsophage, estomac, intestins) visant à provoquer le déplacement des aliments.

La constipation de l’intestin

Lorsque chez une personne les défécations sont trop espacées, celle-ci souffre de constipation. Ceci se produit quand l’action péristaltique du gros intestin est plus lente ou plus faible que la normale.

Asanas et constipation

Le péristaltisme du gros intestin est déclenché par la pression interne des matières fécales contre la paroi intestinale. Il semble que la pression externe n’ait pas d’influence. Les pressions externes seraient donc inefficaces en tant que promoteurs du réflexe de défécation, mais seulement une aide matérielle.

La meilleure solution serait plutôt des postures inversées tenues longtemps comme : Sirsana (posture sur la tête), Sarvangasana (posture sur les épaules), Halasana (charrue). La raison est que dans la partie du côlon ascendant, la gravité tend à faire redescendre le contenu de l’intestin vers la valve iléo-caecale, ralentissant la progression du bol alimentaire vers le côlon descendant, puis vers la sortie; mais ce phénomène est inversé dans les postures inversées et cela permet au mouvement péristaltique de se rétablir pour pousser le bol alimentaire vers la sortie. De plus, la pression dans l’inversion viendrait s’exercer sur une zone plus sensible, à l’angle droit, et déclencher ainsi le péristaltisme.

Troubles gastriques

C’est un trouble fréquent (acidité) qui peut conduire à l’ulcère s’il est négligé ou mal soigné.  C’est une inflammation de la muqueuse, qui donne comme symptômes après les repas des ballonnements, crampes, brûlures, nausées.

Stress et système digestif

Des stress extrêmes provoquent une importante sécrétion d’acide chlorhydrique (digérant la paroi stomacale). Par contre le stress chronique entraîne une domination du Sympathique, qui provoque une baisse de la circulation sanguine dans l’intestin (pour garder ce sang disponible pour les muscles squelettiques), en même temps que l’acidité augmente dans la partie supérieure du système digestif, entraînant indigestion et brûlures d’estomac. Les symptômes de brûlures, hyperacidité, etc.… peuvent être calmés par Savasana et les postures de flexion avant.

De plus, les exercices et postures de yoga empêchent l’affaissement des muscles abdominaux et augmentent l’afflux de sang fraîchement oxygéné vers les intestins, ce qui redonne santé et vitalité aux cellules. Ces exercices stimulent aussi les mouvements péristaltiques ( mais il ne faut pas en faire immédiatement après avoir mangé parce que la digestion requiert beaucoup d’énergie).

Quelques postures bénéfiques au système digestif :

Les flexions avant : améliorent la circulation sanguine et amènent un afflux de sang vers les organes digestifs pour les nourrir, ce qui facilite la digestion.

  • Pachimothanasana (pince) : Masse et tonifie l’abdomen et les organes internes, donc stimule et tonifie l’appareil digestif pour favoriser une meilleure digestion. Régénère le système nerveux.
  • Baddha konasana (papillon) : Apporte un afflux sanguin dans le bassin, détend l’abdomen et soulage les organes de la digestion et de l’élimination.
  • Uttasana (flexion avant debout) : Favorise la digestion en exerçant une légère pression sur les organes abdominaux.

Les flexions arrière : nourrissent le système digestif, activent la région abdominale et favorisent la digestion.

  • Bhujangasana (cobra): Stimule et tonifie l’appareil digestif donc favorise une meilleure digestion. Efficace pour atténuer la constipation. Stimule la circulation du Prana dans les méridiens de l’estomac et de la rate.
  • Salabhasana : (sauterelle) Agit sur la fonction intestinale donc aide à combattre la constipation. Alimente le feu digestif, ce qui signifie qu’elle rend optimale l’utilisation des nutriments et améliore le fonctionnement de l’appareil digestif. Stimule le prana dans les méridiens de l’estomac, de la rate, du foie, de l’intestin grêle.
  • Dhanurasana (arc) : Masse et tonifie les organes internes, donc favorise une meilleure digestion et combat la constipation. Aide à lutter contre l’embonpoint, à réduire la graisse abdominale. Combine les effets cumulés du cobra et de la sauterelle.
  • Ustrasana (chameau) : Favorable pour le système digestif.
  • Matsyana (poisson) : Décongestionne l’estomac, le détend tout en régularisant son fonctionnement. Stimule et détend le plexus solaire (siège des émotions), donc soulage le stress pour bien digérer les émotions.
  • Setu bandhasana (demi-pont) : Agit sur le côlon et les organes abdominaux.
  • Anjanayasana (croissant de lune) : Active la région abdominale et stimule l’irrigation des organes digestifs.

Les inclinaisons latérales : stimulent les organes principaux comme le foie, les reins, l’estomac et la rate.

  • Trikonasana (triangle) : Masse et stimule les organes abdominaux. Aide à la digestion et à l’assimilation. Soulage la constipation, aide le mouvement des intestins.

Les torsions : Sont bénéfiques pour le système digestif, facilitent la digestion, dissipent la paresse intestinale et prévient la constipation.

  • Ardha matsyendrasana (torsion) : Favorise la digestion en exerçant une légère pression sur les organes abdominaux. Essorent les organes d’un sang désoxygéné en faisant une pression sur l’abdomen et aussitôt après, les organes reçoivent un sang riche en oxygène frais et en nutriments.

Les inversions : Nourrissent le système digestif. Revitalisent les organes internes. Combattent la paresse intestinale et la constipation.. Les organes abdominaux sont massés, donc préviennent et soulagent les troubles d’estomac. Combattent une mauvaise digestion.

  • Sirsana (posture sur la tête)
  • Sarvangasana (posture sur les épaules)
  • Halasana (charrue)

 

Le yoga et l’ostéoporose

Publié le Mis à jour le

039La pratique du yoga donne de la vitalité, prévient les maladies cardio-vasculaires et l’ostéoporose.

L’ostéoporose est une atteinte de plus en plus fréquente chez les personnes âgées…et moins âgées aussi. Les causes sont nombreuses, mais on invoque principalement la ménopause et la chute du taux d’oestrogènes qui l’accompagne. Les oestrogènes sont des hormones importantes pour régler l’activité des cellules spécialisées qui provoquent le dépôt de sels minéraux dans l’os, donc elles protègent l’os de la déminéralisation. À la ménopause cette protection a tendance à disparaître et la densité de l’os commence à diminuer. L’os finit par devenir poreux (ostéo-porose) et cassant. Les risque de fracture lors d’une chute sont augmentées, et même il y a des fractures spontanées qui peuvent survenir pendant le sommeil (au niveau des vertèbres).

Même si on ingère la quantité de calcium adéquate et qu’on l’assimile convenablement, il ne sera déposé dans les os qu’avec les mouvements ou les vibrations. Marcher est donc essentiel, et pas seulement pour le bénéfice cardio-vasculaire.

Il faut savoir que le dépôt de sels calcaires dans l’os est géré par un autre mécanisme que celui des hormones. Toute tension ou compression au niveau d’un os va provoquer un influx nerveux qui va informer le cerveau, lequel va à son tour envoyer un message pour que les cellules déposant les sels minéraux entrent en action. C’est là que le Yoga va rendre un service immense car il fait systématiquement travailler tous les os et les articulations par la variété des postures; donc grâce aux muscles que nous tendons et compressons dans différentes directions, tous les os sont en mouvement et pas uniquement ceux des membres inférieurs comme dans la marche.

Le Yoga va donc permettre de conserver la densité osseuse (à ne pas confondre avec la masse osseuse). Les tensions exercées dans les postures vont augmenter la densité des fibres : l’os conservera son élasticité et il sera moins cassant. Les compressions exercées dans les postures vont augmenter sa densité minérale : il sera moins friable; donc les postures vont favoriser la reminéralisation de l’os.

Le Yoga va procurer d’autres avantages : le contrôle neuro-musculaire et le sens de l’équilibre entretenus par les postures réduira considérablement le risque de chutes. Puis le maintien des postures pendant un temps adéquat va renforcer la vigueur musculaire.

Le Yoga est un formidable outil pour prendre en main sa santé et toute femme gagne à l’intégrer dans sa vie, entre autres pour pallier aux désordres hormonaux. Plutôt que de recourir à la médication, pas toujours essentielle et comportant des effets secondaires, nous avons le pouvoir d’agir sur notre santé en pratiquant certaines postures de yoga bénéfiques pour tout le système endocrinien afin de contrer les problèmes liés à un dérèglement hormonal et les troubles de la ménopause. De l’avis des femmes qui pratiquent, le yoga augmente l’énergie, apporte un meilleur sommeil, améliore l’humeur et agit sur les manifestations dérangeantes de la ménopause. Il est recommandé de pratiquer de façon préventive à partir de l’âge de 35 ans.

Jacinthe Desrosiers de  L’Univers de Yoga, St-Sauveur, 450-227-0497

Le yoga et la grossesse

Publié le Mis à jour le

Dans les premiers mois de leur grossesse, nombreuses sont les femmes qui ont du mal à gérer leur impuissance face aux transformations qui s’opèrent au plus profond de leur être. Ces bouleversements physiques, psychiques et émotionnels se traduisent souvent par un état de stress ou d’angoisse. Les femmes ont le sentiment de ne plus avoir aucun contrôle sur ce qui se passe en elles. Le yoga va les aider à faire face aux transformations de leur corps et à apaiser, voire mettre fin à certains maux. La pratique du yoga prénatal est un outil précieux qui permet à la femme enceinte de se mettre à l’écoute de son corps, de prendre contact avec ses besoins, et d’accueillir le plus sereinement possible toutes les transformations qu’elle vit au fil de sa maternité nouvelle. La maîtrise de la respiration, la relaxation et la méditation vont lui permettre d’avoir un regard plus objectif sur les émotions qui se bousculent ou s’affrontent à l’intérieur d’elle afin de retrouver un équilibre psychique et parvenir à gérer et accepter les différents sentiments avec sérénité. À travers les postures, le travail exploratoire du souffle et des sons, la future maman développe son plein potentiel et établit une relation intime avec son bébé. Au cours de la grossesse, le yoga va aider à construire une force musculaire et de la souplesse, développer l’équilibre et la coordination, augmenter la circulation et favoriser le calme et la détente.

014 016

Le bassin est l’articulation la plus importante dans la grossesse et l’accouchement;  par la pratique du yoga, il est tenu souple et mobile afin d’assurer plus d’aisance dans l’évolution de la grossesse et le déroulement de l’accouchement. Donc les risques sont moins élevés d’un nerf sciatique qui coince, de maux de dos chroniques et de travail prématuré ou de complication lors de l’accouchement.

Par un travail conscient et approfondi de la respiration ça va aider à développer la concentration, la maîtrise et la capacité de rester centrée au moment de l’accouchement. Dans les cours, l’accent est mis surtout sur l’expiration afin de développer l’habileté à laisser aller le souffle, la douleur, le bébé…lorsque le moment sera venu.

Pratiquez le yoga régulièrement durant la grossesse pour profiter plus intensément de cette période merveilleuse de votre vie et vous aider à augmenter votre énergie et à vous concentrer durant l’accouchement. Rappelez-vous que votre bien-être influe sur celui de votre bébé. Namasté.

Jacinthe Desrosiers de L’Univers de Yoga à St-Sauveur:  450-227-0497

Pratiquer le yoga dans l’esprit du yoga

Publié le Mis à jour le

013afin de récolter tous les bienfaits (et non axer votre pratique seulement sur faire des exercices physiques pour être bon car vous obtiendrez seulement des bienfaits superficiels)

Transformez votre énergie et votre vie grâce au Yoga. Le Yoga, ce n’est pas seulement un exercice physique, comme plusieurs ont tendance à le croire; cela est valable en soi mais…pourquoi se limiter à des bienfaits superficiels quand on peut expérimenter des bienfaits plus profonds, plus durables et plus grands!!!

Car FAIRE le Yoga et ÊTRE dans l’ÉTAT de Yoga c’est bien différent. Le plus difficile à apprendre à travers le Yoga ce n’est pas de vaincre à tout prix avec effort afin de réussir une posture mais plutôt de réussir une posture avec aisance, sans effort,  afin d’arriver à être dans l’état de Yoga pour pouvoir ressentir et expérimenter cet état d’union, cet état d’extase et de plénitude. Cet état d’Union (corps-esprit) jaillit tout naturellement quand on CESSE DE VOULOIR FAIRE et qu’on reste dans l’Être, QUAND ON CESSE DE FORCER OU DE PERFORMER POUR OBTENIR UN RÉSULTAT mais plutôt qu’on laisse les résultats venir vers soi sans effort, sans compétition, qu’on suit le courant du moment présent… alors tu te donnes ainsi la possibilité de revenir te connecter à ton Être, à ta Source, moment de tranquillité énergisante… Ce n’est pas en forçant qu’on peut relâcher les tensions physiques, mentales ou émotionnelles mais c’est par la détente, et c’est cette même attitude qui se développe peu à peu dans notre vie quotidienne pour nous permettre d’accéder à un bonheur durable.

Par le Yoga on apprend à être bien dans son corps, dans son cœur, dans son esprit et dans tout son Être. On apprend la vie à travers le Yoga… pour réapprendre un Mieux-Être. Le Yoga est une manière de vivre au quotidien, c’est une façon d’être et un État d’esprit à conquérir. La régularité et la profondeur de votre pratique vont déteindre dans toutes vos actions quotidiennes et ainsi vous allez obtenir une meilleure qualité de vie. Par la pratique régulière, le Yoga vous apprend à maîtriser votre corps et votre souffle, à vous détacher des fluctuations du mental qui est toujours changeant,  pour accéder à un équilibre mental et physique; donc ça permet de transformer votre vie pour le meilleur et de changer votre façon de voir la vie.

La pratique du Yoga est un outil merveilleux pour augmenter votre capital-santé : autant au point de vue émotionnel, psychologique que physique. Vivre au présent dans un état de paix intérieure, voilà le privilège qu’apporte le Yoga.

Inclure le Yoga à ses activités, c’est intégrer relaxation, détente et bonne respiration à votre quotidien. Peu importe votre âge, le yoga est une excellente façon de se remettre en forme en douceur. Il développe la souplesse et la force du corps et de l’esprit, la capacité respiratoire, la concentration, la conscience de soi, de son corps et de son environnement. De plus, il prévient et dissout le stress, l’anxiété et les maux de dos. ET SURTOUT IL VOUS AIDE À CONSERVER VOTRE HUMEUR ÉGALE ET UN ÉTAT DE CALME AU QUOTIDIEN.

Jacinthe Desrosiers de L’Univers de Yoga à St-Sauveur, 450-227-0497